Le jour où j'ai (presque) quitté Debian

Rédigé par eivan Aucun commentaire

Bonjour,

C'est ce mercredi 21 septembre 2022 où j'ai (presque) quitté Debian... après plus de 22 ans.

Dire que j'ai commencé mon parcours GNU/Linux dans les années 90 par la distribution Slackware commandée en version multi-CD-ROM directement aux États-Unis... que le temps passe. J’ai ensuite testé différentes distributions, Debian, feu Mandrake, Ubuntu, Gentoo (boujour fhh si tu me lis), mais ma préférence est toujours allée vers Debian, une distribution simple à installer et aussi stable en serveur qu’en poste de travail.

C’est donc mercredi dernier que j'ai remplacé, sur mon poste personnel et sur mon poste professionnel, Debian par Arch Linux.

Arch Linux est une distribution dîte en "Rolling Release", cette distribution n'a pas de numéro de version comme Debian, c'est une distribution avec une seule branche de développement qui se met à jour grâce à des mises à jour régulières.

Mais pourquoi j'ai "presque" quitté Debian ?

Parce que mes serveurs pros fonctionnent toujours à l'aide de Debian et cela restera ainsi.

Après avoir testé Arch Linux en machine virtuelle et sur un vieux portable Dell (avec Optimus), cela m'a permi de me faire la main sur cette nouvelle distribution,

Elle est certe très déconcertante au début, merci au wiki Arch Linux qui est très bien fait, que ce soit en anglais ou en français. Je n‘ai pas utilisé le script archinstall car la gestion des partitions est très… comment dire… chiante. Gérer les partitions par numéro de secteur, c’est absoluement inexploitable… de mon point de vue. J’ai donc tout fait à la main du début à la fin.

Je suis en train de réaliser une documentation pour l’installation de Arch Linux, sans passer par ce fameux script (archinstall), qui sera disponible dans les jours à venir.

C’est vraiment une fabuleuse distribution, merci à tous les developpeurs maintenant cette distribution.

Pour celles et ceux qui voudraient passer du côté obscure ;) en choisissant Arch Linux comme distribution, mais que vous trouvez l’installation trop hardue, vous pouvez tester des distributions basées sur Arch Linux comme Manjaro, EndeavourOS, Garuda Linux ou encore ArtiX Linux.

Bonne aventure avec Arch Linux,
Eivan.

 

 

Écrire un commentaire

Quelle est le deuxième caractère du mot ax6rhj8i ?

Fil RSS des commentaires de cet article